Lithothérapie – L’Energie des pierres influerait sur l’énergie de notre corps

Lithothérapie – L’Energie des pierres influerait sur l’énergie de notre corps

L’ENERGIE DES PIERRES INFLUERAIT SUR L’ENERGIE DE NOTRE CORPS

 

Des cristaux dans nos cellules

 

Les pierres et les cristaux agissent car ils sont composés de minéraux, identiques à ceux contenus dans notre organisme. Les pierres véhiculent l’énergie dans notre corps, par réactions enzymatiques : elles transmettent leurs propriétés spécifiques par l’épiderme. Elles diffusent à petite dose, des minéraux qu’elles contiennent : cuivre, lithium, silicium, zinc, cuivre, magnétite, silicium, fer, magnésium, potassium ect… Notre structure est donc en lien avec celle des minéraux et toute carence dérègle le métabolisme. Cela expliquerai pourquoi nous sommes naturellement attirés par les pierres.

La médecine traditionnelle cherche à agir en modifiant l’état chimique d’un organe malade, alors que la lithothérapie cherche à appliquer à un organe malade une pierre dont l’action électromagnétique ou vibratoire vise à harmoniser l’énergie d’un organe, lui-même doté d’une longueur d’onde semblable ou équivalente.

 

Par exemple, la médecine traditionnelle sait donner du magnésium, du fer, du cuivre, du lithium sous forme orale. La lithothérapie fournit, elle aussi, à l’organe malade l’élément chimique dont il a besoin mais par voie énergétique, c’est-à-dire par rayonnement des ondes.

Ainsi selon leur composition chimique, leur couleur et leur forme, les pierres auraient une influence sur notre énergie et pourraient calmer l’esprit, stimuler la créativité et nous protéger de certains maux. Ainsi, déposer une pierre au creux de sa main ou encore porter un bijou en pierres naturelles disposant des vertus appropriés peut s’avérer essentiel pour pallier ce manquement. La pierre en question déclenche au contact de la peau une résonance vibratoire singulière qui va stimuler les minéraux organiques, retirant de potentiels dysfonctionnements corporels. Chaque minéral dispose d’une vibration unique et offre ainsi une activation des centres énergétiques (chakras). Cette vibration va varier en fonction de sa composition chimique, de sa structure cristalline et de sa couleur. La pierre ou le minéral en question disposera ainsi de vertus spécifiques et permettra de réguler une partie de notre corps, puis de retrouver son équilibre fonctionnel.

Cette caractéristique permet de dire que la lithothérapie est une pratique dénuée de tout risque.

 

Quelques exemples pour illustrer :

 

–           Pour soulager les états dépressifs on cherchera les pierres qui contiennent le plus de lithium, comme la kunzite par exemple.

 

–           La fatigue physique qui provient généralement d’une carence en tel ou tel élément minéral : zinc, fer, calcium, magnésium, potassium, phosphore, iode…Il est donc recommandé de prendre des pierres qui concentrent les éléments indispensables à l’énergie de l’organisme. Par exemple : L’aurichalcite (zinc et cuivre), la purpurite (fer et manganèse) et la dumortiérite est une pierre essentielle (fer, magnésium et aluminium).

 

–           Inflammation et douleur : L’association de zinc et de cuivre est la plus fréquente comme anti-inflammatoire. Le zinc est anti-infectieux et cicatrisant, et le cuivre est un anti-inflammatoire par excellence. Par exemple : La rosacite (contient du zinc et du cuivre), la tourmaline (contient du calcium, du silicium et du bismuth) est un immunostimulant et anti-infectieux

 

–           Céphalées et migraines : Pour les céphalées occasionnelles intenses ou les migraines récurrentes qui peuvent être attribuées à une perturbation neurologique et/ou vasculaire, il est conseillé de choisir le lépidolite et la lazulite. Le lépidolite contient du potassium, lequel régule la tension, favorise l’oxygénation cérébrale et agit contre la fatigue. Elle contient également du lithium – calmant – et de l’aluminium qui est un régulateur du fonctionnement cérébral et du sommeil. La lazulite peut être appliquée à un endroit quelconque du corps, y compris dans la paume de la main. Elle contient du magnésium – antistress –, de l’aluminium et du phosphore qui combat l’asthénie cérébrale.

 

–           Troubles du sommeil : Les difficultés d’endormissement nécessitent des pierres d’apaisement comme la labradorite, qui contient du sodium, du calcium de l’aluminium et de la silice. Pour les réveils en pleine nuit, on préférera des pierres riches en manganèse, plus puissantes, comme la rhodonite. En collier de préférence.

 

 

La science s’est intéressée aux pouvoirs et vertus des minéraux et des tests ont été effectués, par exemple sur l’Hématite qui permet de fluidifier le sang c’est à dire améliorer la circulation sanguine, lutter contre la fatigue chronique. Il s’avère que quelques heures après avoir porté le minéral dans une poche, le sang du détenteur était plus fluide. Concernant l’état d’esprit, la science a effectué des tests sur plusieurs personnes en posant des questions de même difficulté, en leur faisant porter ou non une pierre en Cristal de Roche, les résultats positifs ont augmenté de 30% lorsque la personne possédait le minéral.

 

 

Cristaux de magnétite et corps humain

 

Un chercheur américain, le professeur J. Kirshvink, a démontré qu’il existe dans le cerveau humain environ 5 millions de petits cristaux de magnétite (aimants naturels) par gramme de tissu, Les enveloppes méningées qui entourent le cerveau contiennent, quant à elles, plus de 100 millions de ces cristaux de magnétite par gramme de tissu.

 

 

Yves Rocard scientifique renommé, détermina que ces différentiels magnétiques étaient détectés aux moyens de cristaux d’aimant (Fe3 04 ou magnétite) présents à l’état naturel dans les différentes articulations du corps humains : coudes, genoux, nuques…

Tout comme de nombreux animaux (pigeons, abeilles…), l’homme est donc naturellement connecté avec son environnement, ressentant inconsciemment, les subtiles variations locales du courant magnétique terrestre. Il a la capacité de se connecter à son environnement, proche ou lointain, aux moyens de particules chargées par le champ magnétique terrestre, agissant comme un émetteur-récepteur.

 

Tout le monde possède des cristaux de magnétite dans le corps, à proportion variable, selon les individus. La magnétite que nous avons dans notre corps est composée de cristaux d’aimant nature.

Dans les arcades sourcilières, la nuque, les coudes, le bas du dos, les genoux, les talons, le gros orteil, et dans les mains.

 

Ces centres énergétiques servent à maintenir notre équilibre, et à nous éviter de tomber, notamment lorsque nous traversons des endroits fortement chargés magnétiquement.

 

Démonstration avec notre glande pinéale

 

 

La glande pinéale fut l’avant-dernière des glandes endocrines dont la fonction fut identifiée. Au XVIIe siècle, René Descartes affirmait que l’âme humaine se situait en elle.

 

Dans sa constitution, des cristaux d’apatite qui lui donnerait des pouvoirs particuliers. Comme une antenne, cette glande vibrerait en fonctions des ondes électromagnétiques.

 

Ce sont les cristaux d’apatite qui donnent à la pinéale une structure semblable à celle d’une caisse de résonance. Lorsqu’un champ magnétique s’approche de la glande, il touche l’un des cristaux qui ricoche sur un autre, et ainsi de suite, jusqu’à ce que le champ puisse s’exprimer. Plus une personne dispose de cristaux, plus elle aura de possibilités de capter les ondes électromagnétiques. Les médiums et les magnétiseurs auraient plus de cristaux que les autres individus. Ce minéral est présent dans la nature sous forme de pierres, mais sa concentration dans chaque cerveau est variable et semble être de caractère génétique.

 

 

Effet des minéraux et incidence sur notre santé

 

 

Les pierres ne sont pas des corps inertes. Malgré leur apparence de stabilité moléculaire et les pierres sont comme tous les corps de l’univers : elles se caractérisent par des constantes physiques comme la masse, la chaleur, la radioactivité, l’électromagnétisme…

Ce sont aussi, comme tous les éléments de la nature, des centrales énergétiques faites d’atomes et d’électrons. Et c’est grâce aux électrons qu’elles échangent des ions avec les corps voisins, et dans le cas présent nous sommes voisins. Les lois de ces échanges sont décrites par la chimie physique. Les combinaisons d’éléments chimiques contenus dans les pierres sont aussi variées qu’il y a de pierres différentes.

Les scientifiques ont démontré que chaque pierre interagit avec l’extérieur par des échanges ioniques, thermiques, électromagnétiques ou encore radioactifs en fonction de la plus ou moins grande présence d’aluminium, de lithium, d’iode, de brome, de silice, de nitrate, de potassium, éléments chimiques qui constituent le tableau du chimiste Mendeleïev.

Tous les éléments d’une composition chimique ont leur fonction d’onde et c’est cette dernière qui transporte l’énergie des éléments. C’est de cette manière que les pierres vont échanger avec nous l’information qu’elles recèlent. Pour cela elles empruntent le chemin des canaux ioniques.

Le Pr Michel Lazdunski de l’Institut de pharmacologie-CNRS a fait d’importants travaux sur les canaux ioniques des cellules. D’après Michel Lazdunski : « Les canaux ioniques sont des pores membranaires qui contrôlent le passage de charges électriques entre l’extérieur et l’intérieur de la cellule. Ils réagissent ainsi à l’activité électrique sur laquelle reposent de nombreuses fonctions de l’organisme. Les canaux ioniques ouvrent et ferment les pores cellulaires en vue de modifier le milieu interne. »

Depuis les premiers acides aminés sur terre, la vie dépend des échanges entre les métaux et les non-métaux. Et comme il y a dans le corps des électrolytes, il y a passage d’ions donc de courants électromagnétiques qui expliquent certaines interactions du corps avec les pierres.

Dans l’inconscient collectif lorsque l’on parle de minéral, on vous répond caillou ! Et pourtant toute la substance matérielle de l’univers est minérale : dans le fameux tableau de Mendeleïev que tout le monde a au moins aperçu à l’école, ne figurent ni végétal, ni viande, ni os, mais uniquement des atomes de substance minérale, vibratoire grâce à leur onde de forme énergétique !

Mais revenons au processus ionique et à l’interaction de la pierre avec l’humain. Par l’intermédiaire de ces canaux ionique, les cellules reçoivent les ondes de la pierre qui viennent mettre en position d’équilibre, les ondes perturbées d’une cellule vivante. C’est donc par une action électrique à partir des éléments chimiques contenus dans les pierres que celles-ci peuvent avoir un effet sur la santé.

 

 

Géraldine



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *